fbpx

Message de la présidente de la commission scolaire madame Manon Robitaille – Priorité éducation

4 octobre 2019 – Comme vous le savez, le gouvernement vient de déposer son projet de loi – projet de loi 40 – visant la transformation des commissions scolaires et le rapatriement des pouvoirs.

Nous sommes à même de constater l’important décalage entre les réelles priorités du réseau de l’éducation et celles du gouvernement pour l’éducation. La priorité du réseau public d’éducation demeure la persévérance et la réussite scolaires!

Les Québécois doivent savoir ce que le gouvernement s’apprête à leur enlever. Une gouvernance citoyenne, une représentativité de proximité essentielles au soutien du développement, de la persévérance et de la réussite de nos enfants.

Est-ce qu’un débat de structure permettra de répondre aux réelles priorités du système d’Éducation au Québec? Une centralisation entre les mains du ministre, une perte de pouvoir citoyenne et une uniformisation administrative s’avèrent néfaste. Abolir tout un palier démocratique et enlever le droit de vote aux citoyennes et citoyens c’est tout, sauf banal! La réforme Roberge en éducation est préoccupante.

Pour suivre l’évolution de ce dossier, abonnez-vous à la page de la Concertation des commissions scolaires de la Capitale-Nationale.

La présidente,
Manon Robitaille