fbpx

Annabelle Charest, combiner jovialité et créativité pour contribuer à un climat de bienveillance

Travailler avec des jeunes, c’est d’abord et avant tout une aventure humaine, une rencontre qui peut changer le cours d’une vie. Vous avez sûrement en tête quelqu’un qui vous a marqué, qui a influencé vos choix et votre parcours. Ce mois-ci, rencontrez Annabelle Charest, une orthophoniste à l’école des Jeunes-du-Monde qui est engagée, professionnelle et généreuse.

Détentrice d’un baccalauréat en psychologie et d’une maîtrise en orthophonie, Annabelle Charest soutient le parcours des jeunes du Centre de services scolaire de la Capitale depuis plus de 7 ans. Annabelle travaille présentement à l’école des Jeunes-du-Monde, où ce sont toutes les classes primaires régulières avec des élèves ayant des besoins spéciaux intégrés qui bénéficient directement de son expertise. Quel est son quotidien? Dépister, prévenir, évaluer, diagnostiquer, intervenir et soutenir les enfants avec des difficultés langagières et communicationnelles. Elle permet, certes, aux élèves de développer avec passion leur langage de façon ludique, mais son engagement va toutefois bien au-delà de ces apprentissages!

Les parents

En plus d’être une personne significative pour plusieurs élèves, Annabelle s’assure de la présence d’un pont solide entre l’école et la maison. Concrètement, elle prodigue des conseils aux parents et les invite aux thérapies afin que ceux-ci puissent reproduire les activités à la maison. Ces liens sont créés aisément, entre autres, par son sourire, son engagement et son professionnalisme.

Les collègues

Puisqu’Annabelle possède également une expertise développée en évaluation de la dyslexie et de la dysorthographie, elle partage ses connaissances en animant des formations auprès des intervenants scolaires sur les difficultés et troubles langagiers. Avec le personnel de l’école, elle partage des conseils, des idées d’activités, modélise et se rend disponible pour les rencontres de concertation.

L’implication extérieure

Annabelle ne se limite pas à son travail régulier. En plus des heures effectuées à l’école des Jeunes-du-Monde, elle participe à un comité d’orthophonistes où elle met à profit ses connaissances auprès des clientèles immigrantes, réfugiées, allophones ou multilingues. Pour combler son horaire : elle supervise des étudiants à la maîtrise en orthophonie à l’Université Laval.

Merci, Annabelle, de faire la différence et de permettre une grande ouverture sur le monde de la communication!