fbpx

Bon retour en classe à nos 24 900 élèves!

Québec, le 28 août 2019 – Ce vendredi 30 août, près de 24 900 élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire prendront le chemin de l’école pour la rentrée scolaire 2019-2020, ce qui représente une augmentation record de 750 élèves par rapport à la clientèle de l’an dernier. Tout comme l’année dernière, la croissance de clientèle qui se vivait particulièrement au préscolaire et au primaire depuis plusieurs années tend à ralentir, mais elle s’accentue au secondaire.

CLIENTÈLES AU PRÉSCOLAIRE – PRIMAIRE 
Clientèle 2019-2020 (prévision) : 17 094 (+ 426)
Clientèle 2018-2019* : 16 668 (+ 417)
Clientèle 2017-2018 : 16 251 (+ 490)
Clientèle 2016-2017 : 15 761 (+ 624)
Clientèle 2015-2016 : 15 137 (+ 556)

CLIENTÈLES AU SECONDAIRE
Clientèle 2019-2020 (prévision) : 7 798 (+ 324)
Clientèle 2018-2019* : 7 474 (+ 92)
Clientèle 2017-2018 : 7 382 (+ 112)
Clientèle 2016-2017 : 7 270 (+ 96)
Clientèle 2015-2016 : 7 174 (+ 127)

* Données provisoires

Des agrandissements à découvrir pour les élèves de trois écoles primaires

Cette année, les élèves de trois écoles primaires pourront découvrir le résultat des travaux d’agrandissement qui ont été faits dans leur établissement, soit à l’école des Écrivains, située dans le secteur Les Saules, à l’école de l’Aventure située dans le secteur Loretteville et à l’école Alexander-Wolff, située à Shannon. Les travaux se poursuivront jusqu’en novembre à l’école Alexander-Wolff pour la dernière phase d’agrandissement qui consiste en l’ajout d’un nouveau plateau de gymnase.

Quatre nouveaux projets en 2019-2020

L’élaboration des plans et devis se fera au cours de l’année pour la construction de deux nouvelles écoles primaires, l’une dans le secteur de Saint-Émile et l’autre sur le site de l’ancienne école Stadacona dans Limoilou qui a été retenue comme projet du LAB-École. Deux autres projets importants d’agrandissement seront également en préparation au secondaire pour les écoles Cardinal-Roy et Joseph-François-Perrault.

La pénurie de main-d’œuvre : un défi de recrutement 

La commission scolaire redouble d’effort pour contrer la pénurie de main-d’œuvre, notamment pour des éducateurs et éducatrices en service de garde. Malgré que les Journées de recrutement tenues les 22 et 24 août derniers ont permis de combler plusieurs postes, il reste toujours 49 contrats à temps partiel à combler dans les services de garde. Les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature en s’informant sur la page du site web de la commission scolaire.