Accueil > Vie scolaire > La vie scolaire > Les états financiers 2011-2012 reflètent l'effet des compressions

Les états financiers 2011-2012 reflètent l'effet des compressions


21 novembre 2012 - Lors d’une séance ordinaire du conseil des commissaires, un déficit d’exercice de 3 695 103 $ a été confirmé au dépôt des états financiers 2011-2012 de la Commission scolaire de la Capitale et de la présentation du rapport des vérificateurs externes, Raymond Chabot Grant Thornton (S.E.N.C.R.L.).

Le déficit de près de 3,7 M$ représente 1,2 % du budget total de l’année 2011-2012 de la commission scolaire. Il fait suite à des compressions budgétaires de plus de 3,3 M$ de la part du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport afin d’atteindre l’équilibre budgétaire du Québec.

Soucieuse de maintenir les services aux élèves, la commission scolaire a puisé dans ses surplus accumulés afin d’absorber ces compressions. Bien que les surplus accumulés présentés aux états financiers totalisent un montant de 39,7 M$, seulement 6,9 M$ demeurent disponibles. En effet, les montants suivants font l’objet d’affectation :

  • 8,8 M$ pour la valeur comptable des terrains;
  • 13,3 M$ pour l’amortissement futur non financé relatif à des acquisitions antérieures d’immobilisations;
  • 3,1 M$ pour les surplus réservés nets des établissements;
  • 7,6 M$ pour d’autres montants déjà réservés pour utilisation future.

Au cours de l’année 2011-2012, la Commission scolaire de la Capitale a également poursuivi ses efforts de rationalisation de ses dépenses administratives, les réduisant à 3,3 % des dépenses totales, ce qui constitue l’un des taux les plus bas parmi les commissions scolaires de taille comparable.

Soulignons que dans ses règles budgétaires 2012-2013, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport a ajouté au printemps dernier de nouvelles compressions de l’ordre de 4 M$ pour la Commission scolaire de la Capitale qui nécessiteront des redressements budgétaires importants. En conséquence, le 27 juin 2012, un budget déficitaire de 5,8 M$ a été adopté par le conseil des commissaires pour 2012-2013. Encore une fois, une partie des surplus accumulés pourra être utilisée afin de limiter les impacts sur les services aux élèves et pour poursuivre l’investissement dans la réussite et la persévérance scolaires.