Accueil > Vie scolaire > La vie en formation professionnelle et aux adultes >Une expérience concluante qui associe l'école au marché du travail

Une expérience concluante qui associe l'école au marché du travail

 

28 novembre 2011 - Depuis le 3 octobre dernier, le supermarché d’alimentation Convivio accueille tous les matins un groupe de 17 personnes âgées entre 17 et 76 ans, dont des immigrants, des retraités et des travailleurs afin de les former à un des métiers semi-spécialisés de l’alimentation. Depuis près de deux semaines, les élèves réalisent leur stage à temps plein dans l’un des trois Convivio, situé à Loretteville, Les Méandres et Val-Bélair.

Afin de recruter les meilleurs candidats possibles, Convivio s’est engagé à rémunérer les participants pendant toute la durée de la formation tout en bénéficiant du statut d’employé. « Cette mesure incitative a permis à certaines personnes de quitter leur emploi pour se réorienter et à des retraités d’amorcer une seconde carrière », se réjouit Karen Daigle, directrice des ressources humaines chez Convivio.

« Beaucoup d’idées préconçues circulent sur les métiers de l’alimentation. Pourtant, les possibilités d’avancement existent bel et bien et sont à la portée de quiconque veut progresser », affirme madame Daigle.

Pour appuyer ses propos, elle cite le cas de Rénald qui a choisi le métier de caissier et qui a déjà été promu superviseur des caisses ou encore celui de Berlis, préposée aux fruits et légumes, qui agit comme aide-gourmet auprès de la clientèle alors que leur formation n’est pas encore terminée.

Madame Daigle reconnaît qu’en contexte de pénurie de main-d’oeuvre les entreprises doivent faire preuve de créativité pour recruter de nouveaux employés. Fort de ce succès, Convivio répétera l’expérience avec une 2e cohorte en mars prochain.

Cette initiative est le fruit d’une entente de partenariat avec le centre Saint-Louis à la commission scolaire de la Capitale. D’une part, ce maillage vise à répondre à la volonté du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) de diversifier l’offre de formation auprès des personnes qui désirent intégrer le marché du travail et se maintenir en emploi, et d’autre part, à Convivio d’offrir à d’éventuels employés un entraînement et un encadrement rigoureux autant sur le plan du savoir-être que du savoir-faire.

Le parcours de formation mène à une certification reconnue par le MELS et offre les métiers suivants : aide-boucher, aide-boulanger, aide-cuisinier, aide-poissonnier, préposé au comptoir des charcuteries et fromages, commis aux services à la clientèle, commis d’épicerie, commis de fruits et légumes et manutentionnaire en centre de distribution. Une attestation de formation émise par le centre Saint-Louis est également remise aux élèves qui réussissent la formation comme commis aux produits laitiers et surgelés.


La formation totalise 550 heures dédiées à la connaissance des métiers et des réglementations reliés au secteur de l’alimentation de même qu’à la gestion des interactions en milieu de travail. Chaque élève est supervisé par un formateur en entreprise et un enseignant du centre Saint-Louis. Cette formation s’inscrit dans le programme d’intégration socioprofessionnelle du MELS.

Rappelons que la Commission scolaire de la Capitale compte près de 27 000 élèves, répartis dans 70 établissements, dont 48 écoles primaires, 11 écoles secondaires, 7 centres de formation professionnelle, 3 centres de formation générale des adultes et 1 école primaire et secondaire régionale avec suivi en pédopsychiatrie. Forte de la compétence et de l’engagement de près de 4 000 employés, la commission scolaire est le 9e plus important employeur des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. La Commission scolaire de la Capitale est un acteur dynamique du développement de la Ville de Québec et s’avère un partenaire de premier plan au sein des communautés locale et régionale.

 

Carole Coulombe, conseillère en communication

Crédit photo: Isabelle Chabot, Transcontinental