Accueil > Vie scolaire > La vie au professionnel et aux adultes >Un parcours pour les jeunes en perte de motivation

Un parcours pour les jeunes en perte de motivation

 

7 février 2011 - Depuis peu, la Commission scolaire de la Capitale (CSC) propose un parcours dont l’objectif est d’encourager la poursuite des études. En septembre prochain, il sera possible pour un jeune d’entreprendre un programme de formation professionnelle tout en terminant sa 4e secondaire.

« Plusieurs facteurs concourent à la réussite éducative dont la persévérance et la motivation. Quand ces deux éléments sont absents, les risques d’échec et d’abandon sont réels. », relate madame Caroline Beaudry, conseillère d’orientation et responsable du projet à la CSC.

En jumelant les cours de 4e secondaire avec l’apprentissage pratique d’un métier, la CSC souhaite offrir une alternative aux élèves en perte de motivation et ainsi éviter que ces derniers abandonnent l’école.

Madame Beaudry précise que ce parcours n’est pas une fin en soi. « Une fois le parcours terminé et réussi, le jeune obtient un diplôme d’études professionnelles et peut se diriger vers le marché du travail ou poursuivre ses études. »

Pour être admissibles à ce parcours que l’on nomme RECLIC, les jeunes intéressés doivent être âgés de moins de 20 ans et avoir réussi leurs cours de mathématique, français et anglais de 3e secondaire. Les programmes offerts sont mécanique de véhicules légers (Centre de formation professionnelle de Neufchâtel), coiffure et secrétariat (Centre de formation professionnelle de Limoilou). Ce parcours est reconnu par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 1er avril 2011 pour s’inscrire à l’un des trois programmes offerts. Les places sont limitées.

Pour information, communiquez avec madame Caroline Beaudry au numéro 418 686-4040 poste 2318.