Accueil > Vie scolaire > La vie au primaire > Le Bleu et Or est champion provincial de mini-volley AA !

Projet «Mon monde en photo»

Le projet « Mon monde en photo » a été mis en place sous forme d’ateliers midi à l’école Notre-Dame-du-Canada pour soutenir l’apprentissage du français de huit allophones âgés de 7 à 12 ans. Il s’est échelonné sur 12 semaines à raison de deux à trois midis par semaine du 8 mars au 31 mai 2010. Par le biais de l’art, ce projet avait pour but d’explorer la photo comme medium de communication pour permettre aux enfants d’exprimer leurs sentiments et d’élargir leur potentiel créatif. De plus, il a permis de faire vivre à ces enfants des succès et de renforcer leur estime personnelle et leur sentiment d’appartenance à l’école et à la communauté.

Les enfants ont donc été initiés au fonctionnement de l’appareil photo et à différentes techniques de prises de vues. Au fil des ateliers individuels et créatifs, les élèves ont su réaliser leurs propres images, s’approprier une démarche de travail et développer leur sens artistique. La mise en photo de leur quotidien leur a permis de prendre conscience de leur identité et de leurs goûts, mais également de s’approprier leur nouvel environnement. Tout au long des ateliers, les élèves ont réalisé des projets leur permettant d’acquérir du nouveau vocabulaire, de s’approprier de nouvelles stratégies, et de mener à terme un projet destiné à un large public.

Parmi les travaux affichés, on retrouve donc un collage (Ma famille) représentant l’arbre généalogique de l’enfant et son parcours migratoire, une mosaïque en cinémascope de l’environnement immédiat de l’école (le gymnase, la musique etc.), différents collages de soi pour définir son identité (par exemple les goûts, les aspirations futures ou encore les personnes importantes autour de l’enfant), ainsi qu’un collage commun géant (Ce que nous sommes…) permettant de s’identifier au groupe et de souligner les ressemblances qui unissent.

L’activité s’est terminée par une exposition photo à la bibliothèque Aliette-Marchand (du 1er au 8 juin 2010) ainsi que par une visite artistique incluant la faculté des arts de l’Université Laval, le centre multi-arts VU et les galeries du Petit Champlain.

Tout au long du projet orienté sur les compétences transversales comme communiquer de façon appropriée, structurer son identité, coopérer, mettre en œuvre sa pensée créatrice et se donner des méthodes de travail efficaces, les enfants ont fait de beaux apprentissages en français et surtout, ils se sont forgés une image positive d’eux-mêmes. Une bonne estime de soi est un élément essentiel pour favoriser le développement de ces enfants et pour un apprentissage réussit. Espérons que plus de projets de ce genre seront mis en place pour soutenir l’apprentissage des enfants immigrants.

Nancy Fall
Enseignante en mesures d’accueil et de francisation