Entrevue avec

Francis Michaud

Paru dans le Journal L'Actuel le samedi 13 mars 2004

C'est fou ce qu'on peut réaliser à partir des trois couleurs primaires, du blanc, du noir, de beaucoup de talent et d'une bonne dose de détermination. Un finissant de l'école secondaire Roger-Comtois dans le district Loretteville, Francis Michaud, en a fait la preuve en réalisant une grande fresque à l'école de L'Aventure, son ancienne école primaire.

Francis Michaud, inscrit au programme d'étude internationale, voulait en quelque sorte laisser sa marque dans la communauté par son projet de fin d'études. «En plus de vouloir embellir le milieu scolaire, y mettre de la vie et de la lumière, je voulais aussi donner un cadeau de remerciement pour années que j'ai passé dans cette école», ajoute le jeune artiste.

Le projet a germé dans l'esprit de Francis il y a plusieurs mois. Depuis ce temps, il a tourné ses pensées vers son oeuvre, y a réfléchi, a observé son environnement et a même rêvé de l'oeuvre finale. Au terme de nombreuses réflexions, il décide de représenter la nature qui le passionne, la connaissance que représente l'écoleet la thème de son oeuvreest devenue «Ascension vers la connaissance».

Une année entière avant sa réalisation à la fin de l'année 2003. Six jours durant, alors que les élèves de l'Aventure étaient en congé des Fêtes, il a consacré près de 150 heures à peindre sa fresque dans l'escalier menant au deuxième étage, près de la porte d'entrée des élèves.

L'effet «trompe-l'oeil» est réussi : les marches qui semblent s'étirer dans la fresque, les couleurs vives, sans être criardes qui donne de l'éclat, les objets représentatifs et choisis avec soin qui passent bien le message. L'artiste est fier de sa réalisation.

La peinture est une véritable passion pour Francis. Armé de seulement ses cours d'arts plastiques et de ses recherches dans les livres d'arts et dans Internet, il peint pour le plaisir depuis 4 ou 5 ans. Sa chambre a d'ailleurs pris des allures de savane et de jungle.

Son côté artistique s'est aussi développé par le biais de la musique. Il sait jouer de la guitare et du piano, mais avoue que la peinture prend beaucoup de place dans sa vie, lui qui est aussi un amateur de vélo.

Il n'a toutefois pas l'intention de vivre de sa passion. Au contraire, il se dirige plutôt vers les sciences de la nature, s'est inscrit au cégep en sciences pures et songe à devenir médecin.

Auteur : Doris Langevin

Retour