Gabriel et moi avons trouvé des renseignements sur la religion et les rites en Mésopotamie. En voici :

 

 

Les Dieux
 

 

 

 


Les dieux  mésopotamiens étaient représentés sous une forme humaine. Les sceaux, petites plaquettes servants de pièce d’identité que les archéologues ont trouvés nous montrent leurs silhouettes gravées dans la pierre douce. On les identifie à leur étrange coiffure, une sorte d’arrangement fait de cornes de taureaux superposées. L'importance du dieu se mesurant au nombre des étages cornus allant de un à cinq.

 

Les rites
 

 

 

 


Dès les IV° et III° millénaires av. J.-C., les Sumériens s'étaient dotés d'une religion aux dieux innombrables dont les principaux, Nanna (lune), Utu (soleil), An (ciel), Enlil (air), Enki (eaux) furent d'abord célébrés dans de modestes sanctuaires faits de roseaux, abondants dans cette plaine marécageuse, puis dans des temples ressemblant à des pyramide à degrés bâtis de briques liées avec de l'argile. Chez les Sumériens, l'image du taureau, symbole de vigueur et de fertilité, joue un rôle important comme en témoignent les statues qui ornaient les temples, différents vases destinés aux cérémonies religieuses et des instruments de musique.

 
Un sceau
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Cette page a été créée par Régine Pelletier et Gabriel Joly

 

Retour à la page d’accueil

 

Retour au plan du site