Biographie de Monsieur ROGER COMTOIS


COMTOIS, ROGER, enseignant, musicien, humaniste, né le 16 juin 1922 à Clarence Creek, Ontario; fils de Onésiphore Comtois et d'Éva Séguin; décédé à l'Hôtel-Dieu de Québec, le 21 avril 1986.

Roger Comtois complète ses études primaires à l'école de Clarence Creek et ses études secondaires et collégiales au Mont LaSalle de Laval-des-Rapides. Il obtient successivement ses diplômes d'enseignement primaire, d'enseignement complémentaire et d'enseignement supérieur. Il complète, par la suite, des études à l'Université Laval où il obtient son baccalauréat es-arts. Au cours des années 1958 et 1959, il décroche deux diplômes à l'École de solfège de la Province de Québec.

Il enseigne dans les Laurentides, à Montréal, sur la Côte-Nord, au Lac Saint-Charles, à Val Saint-Michel pour, finalement, terminer sa carrière à Loretteville où il exerce sa profession durant 20 ans. En 1968, on le décore de l'Ordre du Mérite scolaire.

C'est à Godbout, sur la Côte-Nord, qu'il épouse Alexina Chiasson, le 29 juin 1948. Sept enfants naîtront de cette union.

Fortement engagé au sein de sa communauté, on le retrouve œuvrant dans divers organismes dont la Chambre de Commerce de Loretteville, les Chevaliers de Colomb, la Croix-Rouge, l'Association de lutte contre le cancer et auprès de la Fabrique paroissiale. Son engagement social l'amène à siéger au conseil d'administration de la Coopérative des consommateurs, de Loretteville; il y siégera de 1978 jusqu'à son décès. Par ailleurs, son intérêt pour la musique se traduit par une participation active dans l'Harmonie de Loretteville. Il y apportera une contribution soutenue, notamment à titre de clarinettiste, durant 26 années.

Malgré toutes ses occupations d'ordre social, professionnel et familial, Roger Comtois se réserve tout de même du temps et des énergies pour se consacrer à la cause syndicale. Il contribue significativement à l'amélioration des conditions de travail des enseignants à un moment où des changements s'imposent. Son engagement syndical débute en 1956 et durera près de 25 ans.

Roger Comtois apparaît comme un modèle d'engagement à tous points de vue. Ce grand humaniste mérite largement la reconnaissance de sa famille, de son milieu social, du milieu de l'enseignement et du milieu syndical.

 


Extrait de RIOUX, J.C. Raymond, Nouvelle désignation toponymique pour la polyvalente de Loretteville. Projet présenté aux membres de la Commission scolaire de La Jeune Lorette, novembre 1994, 43 p.